Explorations

Rénovation de la salle de bain

17 janvier 2017

Un projet de fou j’vous dis! Un projet de fou! Pour un érudit surement pas, mais pour une débutante qui s’y lance presque seule… Bien des larmes d’épuisement ont été versées sur ce beau plancher et que chandelles, bubble bath et champagne (bien entendu) ont fait parti de la célébration d’inauguration.

Je vous jure que ça m’a prit des mois à réaliser et qu’il est infini le nombre de fois où j’ai rêvé de prendre un bon bain relaxant pour m’évader du chantier. Heureusement, la douche a été installée rapidement, mais entre vous et moi, rien n’égal de s’allonger dans un bain chaud et d’ouvrir la fenêtre sur un vent frais d’hiver. Je me croirais au spa!

Les tuyaux qui passaient à l’origine au le centre de la pièce, les conduits de ventilation à rediriger, la fenêtre que nous avons terminé de poser sous une pluie d’automne, le bain en fonte que nous avons monté d’un étage (jésuschristmariejoseph avez-vous juste déjà soulevé un chaudron en fonte?!), la vanité inventée faite à partir d’un meuble IKEA, pose de tuiles en mosaïque (rien de moins pour une première expérience!), retour d’eau de la douche qui arrivait en plein sur une solive… À ceux qui se sont déjà aventuré dans des rénovations, vous savez le nombre d’imprévus qu’on peut rencontrer.

Dans notre maison nous avons 1 bain et 1 douche. Enlève le bain, enlève la douche qu’est-ce qui reste: rien pour te laver! Pis se laver après une journée de rénos c’est comme un must. Voilà pourquoi nous n’avons pas eu le loisir de construire la salle de bain dans l’ordre des choses idéales. Comme par exemple de percer le trou pour la fenêtre et l’installer avant de poser le plancher. Ou encore, de poser les planches au plafond avant d’installer les meubles. Bin non, on avait une priorité: prendre une douche après la journée de travail.

Pourquoi alors s’être lancé dans un si gros projet sans expérience? Biiiiiiiiiin… je l’savais pas que ce serait autant de travail pis j’étais bin confiante?!

L’inconvénient premier de la salle de bain d’origine était son accès unique par la chambre des maîtres. Comme je voulais créer 3 chambres au rez-de-chaussée, il était impensable que chacun des occupants aient à passer par la chambre principale pour utiliser la salle de bain qui était d’ailleurs, plus que démodée.

De plus, l’espace occupé par le bain d’origine (style Jacuzzi) était assez grand pour former une petite chambre! D’ailleurs, quelques années plus tard, c’est là que nous avons installé la nursery pour notre petit poussin. Pour vous donner une idée, Louis et moi avons avons entrepris de remplir ce bain qu’une seule fois en 1 an. C’était comme un gros luxe qu’on s’offrait pour célébrer le jour de l’an! Deux réservoirs d’eau chaude plus tard, nous en avons à peine profité! Le momentum avait amplement eu le temps de s’estomper et la chaleur s’est rapidement dissipée à cause de la grandeur de la salle de bain. La simple idée de devoir faire prendre un bain quotidien à des enfants m’étourdissait! Il était impératif d’y remédier pendant qu’il était encore temps…

Beaucoup de recherches et de réflexions ont été abordées avant d’en arriver au résultat final. C’est en quelque sorte un travail en changement continuel puisque d’une étape à l’autre, il faut s’adapter aux circonstances de la réalité: coût, disponibilité et faisabilité. D’une étape à l’autre aussi, des idées nouvelles nous viennent et il faut s’arrêter un instant pour imaginer comment elles s’intègreront de façon harmonieuse.

J’aime beaucoup apporter ma touche personnelle aux espaces en fabricant moi-même certains éléments et en intégrant des objets uniques qu’on ne retrouve pas dans les magasins à grande surface. Par exemple, dans la salle de bain, le plancher en mosaïque a été fait de tuiles sur des filets que j’ai défais pour les repositionner selon le motif que je voulais. L’écusson sur la porte avait été acheté par ma mère quand j’étais toute petite, la poignée et la porte ont été trouvé chez un antiquaire, le luminaire a été accroché à une poulie que j’ai trouvé sur eBay et j’ai fabriqué une vanité unique à l’aide d’un meuble IKEA. Je pense qu’une grande partie du cachet que l’on retrouve dans une pièce provient de l’attention qu’on porte aux détails.

Je vous laisse regarder le travail qui a été fait. Dites-moi ce que vous en pensez!

You Might Also Like

No Comments

Leave a Reply

3 × trois =