Réalisations

La maison Boréalis de Mille-Isles – 1ere partie

24 avril 2019

 

Des fois j’ai des clients qui me surprennent vraiment! C’est le cas de M. Sénécal et de sa super gentille femme, Mme Malette. Ce sont des clients géniaux. Pourtant, s’ils m’ont surpris ce n’est pas par leur charme ni le résultat de leur union, mais surtout parce que de la demande initiale que j’ai reçue, je ne me serais jamais attendu à en arriver là où le projet a abouti.

 

Lors de nos premiers échanges, je croyais que mes nouveaux clients voulais recourir à mes services de plans de construction de maison, mais d’une image d’inspiration de maison contemporaine et d’une esquisse dessinée sur du papier quadrillé, le projet a vite fait de tourner dans une direction opposée à ce que j’avais soumissionné. J’ai rapidement réalisé que le mandat qu’on m’avait donné n’avait rien de standard et qu’il se dirigeait plutôt vers la création et le design d’une maison complètement personnalisée. Malgré les défis que cela a engendré, l’aventure s’est avérée être excitante et enrichissante. Et heureusement, comme la recette gagnante d’un projet a toujours le temps qui joue pour elle, le couple Mallette-Sénécal s’est assuré d’en avoir devant eux.

 

Dès le départ, M. Sénécal, m’a remis une coupe de mur type bien particulière avec des murs sur 2 étages en coffrages isolants ancrés sur une dalle monolithique et des demandes visant à créer une habitation le plus près possible des notions Passivhaus:

– Isolation thermique très élevée des murs extérieurs et toitures
– Majorité de la fenestration orientée vers le sud
– Fenêtres de grande qualité pour renforcer l’isolation thermique globale
– Suppressions des ponts thermiques
– Excellente étanchéité à l’air
– Ventilation à double flux
– Récupération de l’énergie solaire et des calories du sol
– Limitation de la consommation des appareils ménagers

Bref, une maison qui consomme le moins d’énergie possible et qui se suffit pratiquement d’elle-même pour combler les besoins énergétiques des occupants. Aussi, on envisage toucher le moins possible au relief naturel du terrain. On tient à ce que la maison s’intègre à la nature et non que la nature soit modelée selon les besoins du projet. Alléluia!

 

 

Plein de bonnes intentions, mais un gros défi nous attendait cependant à la Ville de Milles-Isles… Mme Malette et M. Sénécal ont acheté le terrain de rêve: sur le bord d’un lac orienté plein sud, assez dans le bois et pas trop loin des centres urbains. J’vous l’dis, on se pâme devant leur terrain!! Le hic: il est situé dans un secteur assujetti par le PIIA de la Ville qui s’attend à retrouver des caractéristiques architecturales champêtre dans le concept. On s’entend, on est complètement à côté de la track! Mais les propriétaires se retroussent les manches et montent un dossier de béton pour soutenir le Boréalis. Les illustrations 3D confectionnées par Maurice Panneton sont accompagnées d’un dossier de 16 pages décrivant l’origine et le cheminement menant aux réflexions sur leur entreprise. J’pense que j’ai pu besoin de vous décrire à quel point ils ont leur projet à coeur. Heureusement qu’à la Ville, une bonne fée s’est occupée de présenter leur dossier au Conseil. Elle aussi, elle est tombée en amour avec l’idée pis une chance qu’elle était là. Grâce à elle, les membres du Conseil ont voté pour une motion favorable sous conditions de quelques modifications. Ouf! Merci Andrée-Ann 🙂

 

On est content, mais un peu déçu en même temps. On doit laisser derrière nous un aspect important du design. Au départ, tous les débords de toits et marquises sont blanches, rappelant une caractéristique importante des maisons modernes. Le Conseil demande à ce que ce soit une couleur plus foncée qui sera choisi pour que la maison se camoufle davantage dans la nature environnante. J’ai trouvé cette remarque très relative. En hiver, y’m semble qu’a se camouflerait mieux en blanc, non?! Notre superficie d’implantation a aussi dû être réduite et du coup, l’étage a été agrandi. Ça créer un peu moins de mouvement en façade, mais le couple Malette-Sénécal trouve que c’est un moindre souci. Au moins, on peut entreprendre les plans pour construction sans avoir à se conformer à un style champêtre.

 

Pour concevoir un projet semblable il faut beaucoup de gens qui sont prêts à y mettre leur lot de réflexions. Le couple Malette-Sénécal en est la pierre angulaire assurément. Puis, je considère être le médium qui a été nécessaire à transposer et affiner leur vision en plans prêts pour la construction. Mais, sans le travail engagé d’un entrepreneur aussi enthousiaste que le fondateur du projet, il manquerait un maillon important. Jean-Claude a soigneusement été recruté par M. Sénécal. Après l’avoir rencontré mercredi dernier et qu’il m’ait donné son feedback sur les plans que j’ai dessiné, j’ai déjà hâte d’y retourner pour recevoir d’autre commentaires. Ce projet très différent techniquement comparé à ce qui est construit d’habitude m’a donné du fil à retordre et naturellement certaines choses sont ajustées au chantier. J’adore quand mes projets aboutissent dans les mains d’un entrepreneur qui me permet d’apprendre en me partageant des commentaires constructifs. Je ne m’en vois que mieux outillée pour entreprendre un autre projet d’envergure.

 

 

Le chantier qui a commencé l’automne dernier est toujours en cours et c’est avec joie et fierté que j’y ai emmené mon petit bonhomme pour aller y prendre quelques photos. Il adore la construction et quand la veille je lui ai annoncé que j’irais le chercher le lendemain après son dîner à la garderie pour aller faire une visite de chantier, ses yeux se sont illuminés. Vous auriez dû le voir à quel point il était fier quand on est arrivé sur les lieux et que les charpentiers s’affairaient au troisième étage. Les drills pis les scies se faisaient aller au plus grand bonheur de ses oreilles et je nous sentais complices: la construction, nous on aime ça 🙂

You Might Also Like

No Comments

Leave a Reply

1 × 3 =

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.